FCG Private Finance SAS - Retraite anticipée ou différée

Retraite anticipée ou différée

Prendre sa retraite anticipée ou différée se planifie tôt

Une retraite, prise de manière anticipée, signifie aussi disposer des capitaux nécessaires permettant de maintenir son niveau de vie dès cette date et jusqu’à la retraite légale. Des capitaux complémentaires seront également nécessaires pour compléter les lacunes de la sécurité sociale et des régimes complémentaires dès la retraite légale.

Parfois un choix, parfois une contrainte

Si la retraite anticipée peut être le choix mûrement réfléchi de certains, elle peu aussi s’imposer à nous pour des raisons de santé ou d’in-employabilité des seniors. Une personne, avec un métier manuel éprouvant (pénibilité), peut très bien ne plus se sentir capable d’exercer sa profession, sans pour autant revêtir les critères requis par la sécurité sociale pour obtenir sa retraite pour invalidité. De même, une personne qui perd son emploi, à plus de 60 ans, aura d’énormes difficultés a retrouver un travail, surtout à salaire équivalent.

Retraite anticipée (dès 62 ans)

A partir de 2017, l’âge minimum pour partir à la retraite sera de 62 ans, (60 ans actuellement). Il reste possible de partir avant cet âge, notamment pour les personnes ayant commencé à travailler très jeune.

La retraite anticipée demande, en plus de la préparation des compléments pour la retraite légale, un capital pour le maintien du niveau de vie.

Quelle soit choisie ou subie, une retraite anticipée et bien préparée permet de profiter, plus jeunes, de temps libres et d’activités incompatibles avec la vie professionnelle.

Retraite ordinaire (67 ans)

La retraite légale nécessite deux conditions:

  • Avoir plus de 62 ans et avoir cotisé 172 trimestres (43ans).
  • Avoir 67 ans.

 

L’entrée dans la vie active, de plus en plus tardive, génère de plus en plus de retraite légale à 67 ans.

De plus, les futures réformes devraient encore augmenter l’âge et le nombre de trimestre requis pour l’obtention de la retraite légale.

Une fois acquise, la rente de retraite sera très inférieure au dernier salaire et demandera des compléments privés constitués tout au long de sa carrière afin de jouir du niveau de vie désiré.

Retraite différée (70 ans)

A 70 ans contre 65 ans précédemment, c’est l’âge auquel employeur du secteur privé peut mettre d’office en retraite un salarié contre son gré.

La retraite différée consiste à continuer le travail après l’obtention de ses 172 trimestres et de ses 62 ans sans demander le versement de sa retraite. Dès lors, chaque trimestre cotisé en plus majorera le taux de la retraite de la sécurité sociale de 1,25%. Ceci pouvant être poursuivi jusqu’à 67ans.

Ce choix permet au travailleur ayant eu des carrières longues de bénéficier d’une retraite d’état plus importante et diminue, ainsi, le besoin de retraite privé. Cette option est généralement prise par les personnes n’ayant pas suffisamment préparer leur retraite privée en amont ou les passionnés qui ne souhaitent pas s’arrêter de travailler.

Plus d'informations
Agence marketing digital en alsace